15 janvier 2005

Samedi 15 janvier : dernière étape, Jonköping – Uppsala

Vers 8 h 15 nous sommes sur la route et je suis au volant. Ce matin la voiture était bien givrée, et il faisait assez froid.


Le paysage continue de défiler sur l'autoroute. Après petite pose avant Stockholm, on arrive à Stockholm. Nous ne voyons pas grand-chose de la ville sur la voie rapide bordée de barrières bien hautes. De plus la circulation est devenue beaucoup plus dense.

 

Une fois arrivé au niveau d'Orlanda, Nikko téléphone pour moi au responsable du département des maths de l'université d'Uppsala. On doit se donner rendez-vous quelque part en ville, et pour cela il m'avait dit de l'appeler une fois à l'approche d'Uppsala. On n'a pas réussi à l'appeler ! Du coup on va essayer de trouver notre chemin tout seul jusqu'à l'office du tourisme pour avoir des renseignements (plans notamment).

 

Uppsala

Le plus dur une fois dans las ville, et au centre est de trouver une place. Je dirai bien non payante, mais ça, ça n'a pas l'air d'exister. On avait cru trouver une place gratuite, mais finalement on n'avait pas le droit de s'y garer, et pendant que Nikko et Fleur de cerisier parfumé sont allés à l'office du tourisme, on a du chercher une autre place, ayant été chassé par des agent de police spécialement affectés au stationnement.

Mis à part ça nous avons finalement réussi joindre le « responsable maths », et nous nous sommes donnés rendez vous dans la parking du Angstrom Laboratory à Polacksbaken vers 13h30 (tout au sud de la ville).

Une fois récupéré la plan de la ville nous y sommes allé. Sur la route, on a aperçu une patinoire à ciel ouvert où il y avait un match de hockey.

Nous arrivons un peu trop tôt et nous décidons de faire un petit dans ce qui semble être l'université de mathématiques où je vais aller (MIC).


Et là…nous avons vu de la neige pour la première fois dans un terrain en contrebas (mais juste sur une sorte de circuit. Mais c'était tout de même de la neige, ou peut-être bien de la glace après réflexion.

 
Et juste pour le plaisir, une maison à côté de l'université.

Enfin, notre bonhomme finit par arriver. Il était embêté car il devait s'occuper de quelqu'un qu'il venait de chercher à l'aéroport. Mais il s'est quand même bien occupé de nous et a voulu nous accompagner à nos logements respectifs.

Nous commençons par celui de Fleur de cerisier parfumé à Kantorsgatan. Nous nous sommes perdus de vus en cours de route et perdu en plein. Mais nous avons quand même réussi à retrouver le chemin grâce à la carte qu'on avait récupéré.

Le corridor de Fleur de cerisier parfumé comprend 5 chambres. Et les chambres sont vraiment grandes et équipées par EFG (bureau, étagère, meuble de rangement à roulette, lampe de bureau et lampe à pied, lit sans cousin, avec matelas très fin sur sommier à ressort). La salle de bain est pas mal non plus avec notamment une grande baignoire.

Dans la partie commune, il y a la cuisine et un coin salon. La cuisine est très bien équipée : four, four à micro-onde, plaque de cuissons, grand plan de travail, gros frigo avec compartiment congélateur, grand congélateur, et pas mal de rangements. Il y a de la vaisselle commune. C'est vraiment sympa.

Moi je n'ai pas pu voir la mienne car elle se libèrera seulement lundi. Je dormirai chez Fleur de cerisier parfumé en attendant (en plus il y a des matelas dans le couloir, alors je pourrais m'en servir).

 

Pour se rendre à la résidence de Nikko et Nono, notre huide a pris toutes les précautions pour ne pas nous perdre. Il faut dire que rien n'était à côté. L'université (partie scientifique) est totalement au Sud, à l'ouest du Fyrisan (rivière ou fleuve), Kantorsgatan, au nord est, et la résidence Flogsta (ou Sernandergs vag) à ouest, moins au nord.

Quoi qu'il en soit, cette fois c'est pour la chambre de Nikko (celle de Nono n'est pas libre non plus). Dans cette résidence, il semble que ce soit des corridors de 12 personnes. Du coup salon et cuisine sont plus grands… Par contre Nikko doit faire fasse à un problème assez embêtant, dans sa salle de bain il n'y a plus rien, juste des WC mais sans eau !!

 

Une fois déchargées les affaires, on va essayer d'aller trouver un vélo.

Entre temps, Nono a rencontré sont responsable qui lui a réservé et payé une chambre à l'hôtel en attendant que la sienne se libère.

Après avoir regardé la marchand de cycle dans un des bâtiments de résidence, nous avons décidé d'aller en ville (Nono lui est toujours avec son responsable on ne sait où).

Bien sûr, nous sommes partis vers 16h et il faisait déjà nuit depuis peu. Une fois en ville, on a du trouvé une place payante et payer.

En remontant la rue où on était sensé trouvé des marchands de cycles d'après un des colocataires de Nikko, un français d'ailleurs (il à deux colocataires français), nous en avons croisés mais il fermait tous à 15h ou 16h le samedi, comme d'ailleurs pratiquement tous les magasins.

Nono nous rejoint en ville. On décide d'aller faire un tour et d'essayer de trouver un accès Internet en vain. On décide finalement de rentrer chez Nikko.

De retour on va faire quelques courses pour le soir sur place.

Après le repas séance comptabilité.

Puis Nono me raccompagne avec Fleur de cerisier parfumé et toutes nos affaires qu'on a chargées tant bien que mal dans sa voiture pour que tout rentre avec 3 personnes.

Bien sûr, on s'est paumé sur le chemin, sinon c'est pas drôle.

Enfin on arrive et après déchargement complet, on va pouvoir se laver et dormir.

Posté par ileyraud à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Samedi 15 janvier : dernière étape, Jonköping – Uppsala

Nouveau commentaire