13 janvier 2005

Jeudi 13 janvier : étape Brême – Copenhague – Malmö

Le temps est vraiment pourri, un vrai déluge par moment ;  on désespère : une visite de Copenhague est au programme, mais avec ce temps, elle risque de s'écourter. Nous nous arrêtons à Lubeck pour ravitaillement complet, comme nous l'avions décidé. La pose est courte est nous ne rencontrons aucun problème cette fois (du style se perdre).

Finalement un peu avant Putt Garden (point d'embarcation sur le ferry pour le Danemark) le ciel devient bleu et le restera.

A Putt Garden on embarque, le prix est assez élevé : 51€ pour une voiture avec 2 passagers !! De vrais poules aux œufs d'or ces touristes ou autres personnes qui utilise le ferry. On a quand même de la chance : l'attente n'a vraiment pas été longue, voir même quasi inexistante.
    

A bord du ferry, on se dépêche de monter sur le pont pour admirer le paysage : étendue d'eau bleue avec au début les rivages parsemés d'éoliennes (et de jetées juste derrière nous).

Après avoir bien mitraillé le paysage comme se doit de faire tout bon touriste, nous nous installons à l'intérieur pour manger. Et oui, il commence à faire un peu froid, surtout la brise en fait, et même le soleil ne suffit pas à garder notre chaleur. Une fois restaurés, nous avons encore le temps de profiter de la jolie vue…

   
   

Danemark

Enfin, nous voilà arrivés au Danemark, denier pays à traverser avant d'atteindre la Suède. Bientôt on va pouvoir faire une pause et visiter Copenhague qui est encore à 150km.

Le paysage n'est encore pas très différent quoique plus rougeâtre (et ce déjà un peu avant de quitter l'Allemagne). Le paysage commence à s'habiller un peu plus : les maisons sont plus colorées, les arbres sont plus présents, quelques sapins apparaissent. Il y a aussi beaucoup d'éoliennes depuis l'Allemagne (lorsqu'on se rapprochait de la côte).
Arrivé à Copenhague, il n'y a pas de neige. Ce n'est pas plus mal, mais je m'étais dit qu'il y en aurait.

 

Copenhague

Enfin, nous voilà à Copenhague, et maintenant il faut laisser nos voitures quelque part pour visiter la ville. Et je  vous dire que ce n'est pas chose facile. Finalement après avoir bien tourné on a réussi à trouver deux places pas trop loin et à se garer. Ah, il ne faudrait pas oublier que les places sont payantes ici (10 couronnes danoise de l'heure, 1€ = 7,5 couronnes danoises).

Notre pseudo visite de Copenhague était pas trop mal vu le temps qu'on y est resté et la situation. En effet, le lieux comme le parc botanique ferment tôt, vers 16h, et il fait nuit tôt aussi (vers 17h tout est déjà bien noir, et à 16h le ciel est déjà sombre).

Enfin après avoir bien marché (on est passé devant le palais Rosenberg), nous atteignons « The Little Mermaid » (ou Petite Sirène). Elle est sensée accueillir les navire arrivant au port mais c'est assez bizarre de part sa petitesse (c'est vraiment une petite sirène), et de part le fait qu'elle regarde le rivage plutôt que la mer.
 
          

Pour retourner aux voitures, nous choisissons un autre itinéraire qui nous emmène sur la place d'Amalienborg (des soldats en uniforme monte la garde devant les bâtiments). Nous déambulons ensuite un peu dans la ville.

  

(Il doit être à peu près 16h30, et la nuit est déjà noire )

Que dire de plus sur ce que nous avons vu de Copenhague, si ce n'est qu'on aurait préférer que la nuit tombe un peu plus tard. Les gens sont bien gentils, lorsqu'ils voient des touristes qui ont l'air un peu perdus, ils n'hésitent pas à leur venir en aide. Il y a aussi beaucoup de vélos.

Ah, oui, ils ont vraiment des idées bizarres des fois, et ne savent pas trop compter (voir photos).

    

 
Maintenant il est presque 17h30 et ils faut téléphoner à l'hôtel pour leur confirmer notre arrivée. Ceci étant fait,  nous sommes de nouveau assis dans la voiture en direction du pont tunnel de l'Oresund qui va nous permettre de rejoindre la Suède en traversant la mer Baltique sans mettre un pied à l'eau (ni sur un bateau, ni dans un avion). Il paraît que le pont est très joli ainsi que la traversée, cependant nous n'avons pas pu en profité : malheureusement pour nous, il faisait déjà nuit, et on n'y voyait moins dehors que dans le tunnel. Enfin A la fin bien sûr il faut payer : sauf que pour les non avertis, le panneau signalant le péage se trouve à la fin après un panneau interdisant de faire demi-tour. Bref, on n'a d'autre choix que de payer les 285 SEK (couronnes suédoises) requises.

 

Suède

Enfin nous voilà en Suède. Notre premier contact avec les autochtones et leur langage (le suédois ;)) est positif avec le caissier (du péage). Le second l'est un peu moins avec le douanier qui nous interpelle avec des mots que notre esprit n'arrive pas à comprendre, et qui après un deuxième essai prennent un sens (enfin cette fois c'était en anglais) : « Anything to declare… ». Bref, il va vraiment falloir se mettre au suédois (même après presque 2 semestres de courts)

La deuxième journée est presque terminée, nous sommes sur la route de Malmö et il nous faut maintenant trouver l'hôtel Formule 1 (encore une fois). Cette fois le chemin est encore moins indiquée et nous n'arrivons pas de la bonne direction. Après s'être trompé de sortie (et j'en assume toute responsabilité, on finit par revenir sur Malmö et on croit être au bon endroit : il y a un MC Do et Statoil, mais de l'autre côté pas de Formule 1. Finalement,  on trouve facilement en traversant ville. En arrivant dans le parking, il y a plein de lapins. Je sais ça n'a aucun intérêt, mais ça m'amuse.

Et, vous allez sûrement le deviner, ce soir séance Mac Do. Pour commander, je m'essaie au suédois, mais c'est l'échec, le serveur répond directement en anglais ! Ce n'est pas comme ça qu'on va progresser en suédois.

De retour à l'hôtel, on organise une séance photos (entre celles de Nikko, Nono qui a pris des risques, et les miennes).

 

Bonne nuit.

Posté par ileyraud à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Jeudi 13 janvier : étape Brême – Copenhague – Malmö

Nouveau commentaire